Par 12 septembre 2015 0 Commentaire Lire →

La place de la Pavigne

La place de la PavigneLa Pavigne est un des plus anciens quartiers de Romans et il existait déjà à l’extérieur des premiers remparts de la ville, construits au XIIè siècle.

Son nom vient du latin “paganus, i, m” parce qu’il était habité par des agriculteurs, des paysans, aussi appelés affaneurs, c’est-à-dire des ouvriers travaillant à la journée, et que l’on disait plus anciennement “affanateurs”.

Au XVIè siècle (l’histoire n’a malheureusement pas retenu la date précise), un calviniste perturba le pèlerinage qui s’était arrêté à la station du chemin de croix se trouvant sur la place de la Pavigne. Son prêche fut si convaincant que, dit-on, deux chanoines et d’autres personnes furent subitement converties à la doctrine protestante et quittèrent la procession. Pour expier ce scandale, le chapitre de Saint-Barnard fit ériger, à cet endroit, une colonne surmontée d’une croix de fer.

Le lavoir public, dont il ne reste aujourd’hui que la toiture, fut construit en 1898 avec des matériaux nobles : les dés pour soutenir les poteaux étaient en pierre dure de Ruoms, la charpente en sapin du Nord et la couverture en tuiles plates de Bourgogne.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/09/11/un-des-plus-anciens-quartiers-de-romans

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire