La place Perrot de Verdun

La place Perrot de VerdunRiche bourgeois et élu consul de Romans, le 6 juillet 1370, Perrot de Verdun figure au premier rang des bienfaiteurs de la ville par ses nombreuses œuvres et donations.

Dans son testament figurent, entre autres, 300 florins pour marier cent filles pauvres de Romans, 100 florins pour la reconstruction du pont sur l’Isère et plusieurs maisons dont l’une a servi pendant 400 ans d’hôtel de ville.

Cette maison, située rue de l’Armillerie, a été démolie pour ouvrir, au nord, la place qui porte son nom mais le porche a été conservé et reconstruit sur une maison voisine, à l’angle de la place.

Un autre legs appelé “Aumône de Perrot de Verdun” consistait à distribuer, chaque année, du pain cuit aux pauvres de la ville, le dimanche après l’Ascension.

Aujourd’hui, dans la salle d’accueil des Archives municipales de Romans, on peut voir un grand portrait au bas duquel est le quatrain suivant : “Les consuls de Romans vous donnent le visage de Perrot de Verdun naïvement portrait afin que vos neveux conservent d’âge en âge sa mémoire ainsi que le bien qu’il vous a fait.”

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publié dans: Lieux, Moyen-Age, Personnalités

Publier un commentaire