La plus vieille photo connue de la ville de Romans

La plus vieille photo connue de la ville de RomansPortant la légende “Horloge et place Jacquemart – Gendarmerie et prison – Vue prise du Champ de Mars – Août 1867”, cette photographie conservée aux Archives communales de Romans est la plus ancienne connue à ce jour.

Presque 150 ans nous séparent de cette magnifique scène de la vie quotidienne à Romans.

En 1867, la ville comptait un peu plus de 11 500 habitants et s’étant débarrassée d’une bonne partie des remparts qui l’enserraient depuis 700 ans, elle put commencer à s’étendre au nord. La gare, construite quatre ans plus tôt, vit passer son premier train le 9 mai 1864 et apporta une énorme prospérité à ce nouveau quartier où, de tous côtés, se sont élevés de grands ateliers, de belles habitations et de coquettes villas.

La scène principale de cette photographie représente le marché aux chevaux qui se tenait sur cette place depuis une trentaine d’années, après que la forteresse ou prison Mont-Ségur (ce qui signifie “Mont de sûreté”) qui se trouvait au pied de la tour Jacquemart eut été démolie. Des pieux étaient installés en permanence pour y attacher les animaux. On notera que la place est totalement découverte et qu’aux saisons chaudes, les pauvres bêtes devaient subir les assauts du soleil durant de longues heures. D’ailleurs, en 1904, plusieurs pétitionnaires demandèrent à la ville de faire planter une rangée de platanes autour de la place pour résoudre ce problème.

La nouvelle prison est cachée mais elle se trouvait à l’entrée de l’actuelle place Ernest Gailly. Construite en 1835, elle n’accueillait plus que les prisonniers pour vol et pour dettes, les criminels étant transférés à Valence. Elle fut ensuite convertie en école publique puis démolie en 1907.

On peut voir que les bâtiments qui entourent la place n’ont pas du tout changé depuis cette époque et deux commerces ont une enseigne facilement lisible : la pharmacie Liorat et une mercerie.

A droite, on remarque une lampe à gaz pour l’éclairage public. Après avoir longtemps éclairé les rues de Romans avec des lanternes à bougies puis des lampes à huiles, l’usine à gaz de l’avenue Adolphe Figuet, construite en 1844, permit d’obtenir un combustible assurant un éclairage moins coûteux et plus fiable. A l’époque de cette photo, il y avait déjà un peu plus de 150 lampes à gaz dans les rues de Romans. Il faudra attendre l’année 1908 pour que les rues de la ville soient éclairées à l’électricité.

Enfin, on ne pourrait pas terminer l’étude de cette scène sans parler du monument emblématique de la ville : la tour Jacquemart ! Aujourd’hui, la flèche porte un paratonnerre et une girouette mais on remarque qu’à l’époque, elle portait une boule dont les archives nous disent qu’elle était en cuivre doré. Le cadran de l’horloge a aussi changé. Et le bonhomme Jacquemart, quant à lui, n’a pas exactement la même silhouette que celle que nous lui connaissons. Et pour cause, après avoir revêtu plusieurs habits selon les périodes historiques, il a été complètement refait et remplacé en 1949 et plus récemment, en 2012.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/05/03/la-plus-vieille-photo-connue.

Publier un commentaire