La rue du Chapitre

La rue du ChapitreDans le cadastre de 1590, cette rue portait un nom obscène qu’elle a même conservé sur le plan de la ville de Romans fait en 1821 : la rue du Bordel.

Elle devait ce nom à une maison de prostitution dont la police était confiée à des officiers publics et ceux qui fréquentaient ces lieux de débauche devaient payer une redevance de trois sols six deniers le jour et sept sols la nuit au profit du chapitre de Saint-Barnard.

Par la suite, le quartier a beaucoup changé. Durant les Guerres de religion, en 1575, les religieuses de Saint-Just en Royans (aujourd’hui Saint-Just-de-Claix) se réfugient à Romans et y fondent leur nouveau monastère, dans le quartier, en achetant différentes terres et maisons. Elles seront chassées à la Révolution française puis remplacées par des religieuses du Saint-Sacrement, elles-mêmes chassées en 1905, suite à la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

Depuis, une partie des bâtiments abrita la gendarmerie et une autre partie abrite toujours une école publique.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/03/21/la-rue-du-chapitre-de-la-petite-a-la-grande-vertu

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire