La rue du Mouton

La rue du MoutonAutrefois, cette rue portait le nom de “rue Naudine”, parfois orthographié “Naudin” ou “Nodi”, parce qu’elle aboutissait sur la grande place du marché (aujourd’hui, place Maurice Faure). En latin, “nundinae” désigne l’endroit où se tient le marché.

Dans la deuxième moitié du XVIIIè siècle, elle prit le nom d’une maison s’y trouvant et sur la façade de laquelle on pouvait voir une tête de mouton sculptée.

Cette maison, que l’on appelle encore de nos jours “maison du Mouton”, existait depuis longtemps car sur les registres d’imposition du XIVè siècle, on y relève un certain Raymond Merlin exerçant la profession de barbier et qui, après avoir assassiné son associé, obtint des lettres de grâce du roi Charles VI.

Dans son “Essai sur les monuments et les anciens édifices de Romans” édité en 1903, l’historien romanais Louis Vinay propose que cette maison ait pu abriter une hôtellerie ayant pour enseigne un mouton, emblème fréquent dans toutes les villes du royaume où l’on rencontrait, à chaque pas, des enseignes comme “Au mouton d’argent”, “Au mouton d’or”, “Au mouton couronné”, etc.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/01/16/a-l-enseigne-d-un-mouton

Publier un commentaire