La rue Noé Roch

La rue Noé RochSituée dans le quartier de la gare, perpendiculairement à la rue Jacquemart, la rue Noé Roch rend hommage à un singulier personnage.

Né le 18 mars 1827 à Montrigaud d’un père cultivateur, il est du côté des républicains lors du coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte du 2 décembre 1851 et est obligé de s’expatrier quelques temps pour échapper aux poursuites.

A la fin de Second Empire, nous le trouvons côte Jacquemart, à Romans, où il a fondé une école libre dans laquelle il est lui-même instituteur.

Après les élections municipales du 30 avril 1871, le Conseil municipal républicain de Romans estime que “l’enseignement laïque est préférable à l’enseignement clérical et qu’il est même le seul qui réponde aux besoins de l’époque.”

C’est ainsi qu’il créé des écoles communales laïques et qu’il confie la direction de l’école de garçons à Noé Roch, direction qu’il conservera et dont il s’acquittera en vrai père de famille jusqu’au jour de sa mort, le 9 juillet 1880.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/08/08/directeur-de-la-1ere-ecole-communale-laique

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

2 Comments on "La rue Noé Roch"

Rétrolien | RSS Feed

  1. Jean-Yves dit :

    Bon rétablissement, Denis.
    Cordialement.

  2. Ferradou dit :

    Merci Jean Yves pour l’envoi groupé sur l’historique des noms de rues et places de la ville de Romans. Ayant subit une intervention chirurgicale début mai 2015 et maison de repos à Briançon jusqu’à fin juillet 2015, je n’ai malheureusement pour moi put suivre toutes vos publications durant ces 3 mois, n’ayant pas à ma disposition d’outil informatique durant toute cette période. A bientôt de vous lire sur d’autres sujets, sur Facebook. Très cordialement.

Publier un commentaire