La rue Saint-Romain

La rue Saint-RomainAvec la rue Saint-Romain qui se situe sur le coteau du même nom, au-dessus de l’ancien hôpital, nous faisons une plongée dans les origines de la ville de Romans.

Ancien compagnon d’armes de Charlemagne, roi des Francs, Barnard décide de laisser tous ses biens aux pauvres et de quitter femme et enfants. Il est nommé archevêque de Vienne et, en l’an 838, il vient fonder une abbaye bénédictine sur les bords de l’Isère, à l’emplacement de l’actuelle église Saint-Barnard.

Le lieu choisi par Barnard était déjà peuplé. D’abord, parce qu’il n’a pas bâti son abbaye tout seul. Ensuite, parce qu’au niveau de l’embouchure de la Savasse, il y avait un gué qui était un point de passage très fréquenté sur l’Isère. Enfin, parce qu’il y avait, sur les hauteurs, une chapelle en ruines consacrée à saint Romain.

Profitant de la présence de la nouvelle abbaye, la chapelle Saint-Romain fut rebâtie et devint le centre d’une paroisse dynamique jusqu’à la Révolution française.

Abandonnée, elle tomba à nouveau en ruines et en 1811, les restes de la chapelle furent vendus à l’hôpital de Romans par M. Royanné, propriétaire du terrain sur lequel ils se trouvaient.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/10/24/la-rue-saint-romain-aux-origines-de-la-ville

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire