Le calvaire des Récollets

À la fin de l’année 1515, un marchand pieux de Romans, Romanet Boffin dit Richard, en voyage d’affaires à Fribourg (Suisse), eut l’occasion d’y voir un chemin de croix.

Il en prit fidèlement le plan et la distance des sept piliers, et décida d’en édifier un dans sa ville natale. On dit qu’il observa une ressemblance topographique entre les villes de Romans et Jérusalem.

Le chemin de croix et le calvaire de Romans furent fondés en 1516 mais peu de temps après, pendant les Guerres de religion, ils furent saccagés par les protestants.

En 1583, sous l’impulsion de Félicien Boffin, fils du fondateur Romanet Boffin, et avec l’arrivée des frères Récollets, le chemin de croix et le calvaire renaquirent de leurs cendres. Les Frères mineurs Récollets appartenaient à un mouvement de réforme des Franciscains, l’ordre religieux inspiré par saint François d’Assise, et aspiraient à un plus grand recueillement. Ils quittèrent le couvent de Romans au début de la Révolution française.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2017/07/01/des-franciscains-reformes

Publier un commentaire