Par 11 novembre 2013 0 Commentaire Lire →

Le Dauphiné Libéré, 11 novembre 2013 : “Ces romanais morts ensemble, loin de chez eux”

Le Dauphiné Libéré, 11 novembre 2013 : "Ces romanais morts ensemble, loin de chez eux"Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré.

Le Dauphiné Libéré, 11 novembre 2013

1914-1918 : Nous commémorons aujourd’hui la fin des combats de la Première Guerre Mondiale

11 novembre 2013 : Ces romanais morts ensemble, loin de chez eux

Se connaissaient-ils avant d’être frères d’armes ? Certainement pas tous. Pourtant, durant la Première Guerre Mondiale, de nombreux romanais sont morts ensemble, loin de chez eux.

Le 21 septembre 1914, Marcel Blain et Emile Lucien Barthélemy, tous deux âgés de 22 ans et soldats de 2è classe dans le 157è Régiment d’Infanterie, sont à Celles-sur-Plaine, dans les Vosges. A 13h30, l’artillerie ennemie canonne le village de Celles très violemment. Puis, une attaque se produit, venant des bois, dans la direction de la Plaine. La ligne de combat plie et va occuper la seconde ligne mais, forcée par des éléments importants, elle se voit réduite à défendre les issues du village qui, d’après l’ordre donné, doivent être défendues jusqu’à la dernière extrémité. Quarante-sept hommes sont tués, blessés ou disparus dans ces combats, et les romanais Blain et Barthélely y trouvent la mort.

Le 2 octobre 1914, Georges Marie François Roux, âgé de 22 ans, sergent dans le 97è Régiment d’Infanterie, et Victorin Elie Guérimand, âgé de 23 ans, soldat de 2è classe dans le même régiment, sont à Wancourt, dans le Pas-de-Calais. A 4h55 du matin, l’attaque reprend et les premières sections des différentes compagnies se portent en avant à la baïonnette mais elles se heurtent presque aussitôt à des haies garnies de fil de fer pendant la nuit. A ce moment, une violente contre-attaque se dessine et les sections sont surprises par l’ennemi qui sortait du brouillard. Ce jour-là, 1 120 hommes sont tués, blessés ou disparus, et les romanais Roux et Guérimand sont tués à l’ennemi durant ces combats.

Des fratries décimées

Durant la Première Guerre Mondiale, de nombreuses fratries ont été entièrement décimées et ce fut aussi le cas dans plusieurs foyers romanais. Mathieu Beau, ouvrier en chaussures originaire de Romans, et Marie Philomène Gournier, originaire de Mauves en Ardèche, se sont mariés à Romans, le 22 juillet 1868, et ils étaient domiciliés successivement côte Jacquemart, place du Bout, place des Terreaux et rue des Crottes. Ils ont eu quatre filles, Marie Julie morte à l’âge de 12 ans, Louise Julie morte à l’âge de 22 mois, Victorine Joséphine morte à l’âge de 20 mois, Joséphine morte à l’âge de 16 mois, et cinq garçons, Arthus Félix mort à l’âge de 18 jours, Louis Félicien né en 1878, Hippolyte né en 1883, Sébastien Joseph né en 1889 et Claudius Julien né en 1892. Le père, Mathieu, meurt le 11 mai 1899, âgé de soixante ans, laissant son épouse seule avec ses quatre fils dont trois mourront à la guerre. Le premier, Claudius Julien, soldat au 157è Régiment d’Infanterie, est tué à l’ennemi le 1er septembre 1914 dans les combats très violents de la forêt de Saint-Benoît-la-Chipotte, dans les Vosges. Le deuxième, Sébastien Joseph, soldat au 75è Régiment d’Infanterie, est mort des suites de blessures de guerre le 6 septembre 1914, à l’hôpital temporaire de Bruyères, dans les Vosges. Et le troisième, Hippolyte, soldat au 275è Régiment d’Infanterie, est tué à l’ennemi le 11 avril 1915 à Flirey, en Meurthe-et-Moselle, à l’assaut des tranchées allemandes. Aujourd’hui, il est presque impossible de se représenter l’extrème brutalité de cette période de notre histoire pourtant récente.

Repères

– 392 militaires nés à Romans ont été tués durant la Première Guerre Mondiale, dont 47 étaient incorporés au 75è Régiment d’Infanterie.

– Le premier romanais Mort pour la France fut Marcel Jules Faucon, fils de Jules François Faucon et Cléanie Marie Philomène Auguste, tué à l’ennemi le 11 août 1914 à Badonviller, en Meurthe-et-Moselle.

Jean-Yves Baxter

A lire aussi sur le site du Dauphiné Libéré : http://www.ledauphine.com/drome/2013/11/11/ces-romanais-morts-ensemble-loin-de-chez-eux

Publier un commentaire