Les Balmes

L’image du quartier des Balmes est aujourd’hui très liée à la chapelle du même nom.

C’est en 1913 qu’un prêtre nommé Marius Clément Bayard fait l’acquisition d’une terre sur laquelle cette chapelle est bâtie à la fin de la Première guerre mondiale. En février 1942, un prêtre lorrain, le père Michel Collin, se disant Prêtre de l’Amour infini, se réfugie à Romans, au presbytère de l’église des Récollets, où il retrouve un prêtre hollandais, le père Lods et le frère Marie-Bernard. Bientôt, il règne une atmosphère mystique dans l’église des Récollets. Le frère Marie-Bernard serait de sang royal et reconnu par le Vatican comme prétendant au titre de lieutenant du Sacré-Cœur au royaume de France. Il se fait appeler le Cavalier Blanc. Plus tard, le groupe se réfugie dans la chapelle des Balmes où le père Lods réalise une fresque montrant le Cavalier Blanc traversant le pont Vieux.

Étymologiquement, une balme désigne un abri sous roche, une caverne ou une grotte.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2017/05/06/l-histoire-du-cavalier-blanc

Publié dans: 20è siècle, Lieux

Publier un commentaire