Renaissance de la Villa Marguerite ou “Villa Margot”

Renaissance de la Villa Marguerite ou "Villa Margot"Située au 57 avenue Gambetta, face à Marques Avenue, à Romans-sur-Isère, la Villa Marguerite, aujourd’hui dénommée “Villa Margot”, a été construite à la fin du XIXè siècle par Emile Roux, fondateur des tanneries “Emile Roux & Cie”, sur un terrain qu’il avait acheté le 1er octobre 1897, au quartier de Châteaucourt.

Il baptise la villa du prénom de sa fille, Marguerite (Augustine Josèphe Marguerite née le 3 juin 1883 à Romans).

Le 19 février 1906, Marguerite épouse Raoul Lacour, issu d’une famille de notaires romanais.

A la mort d’Emile Roux, le 19 avril 1918, sa veuve, Bénédicte Roux née Rivoire, confie la direction de la maison “Emile Roux & Cie” à son gendre Raoul Lacour.

Le 5 février 1940, Bénédicte meurt à son tour et Marguerite hérite de la villa qui porte son nom aux termes d’un acte dressé par maître Bossan, notaire à Romans, le 12 janvier 1943.

Peu de temps après, durant la Seconde Guerre Mondiale, la villa est réquisitionnée et occupée par les allemands.

Le 15 juillet 1949, la Maison Féminine des Jeunes et de la Culture achète la villa à Marguerite et Raoul Lacour, alors domiciliés 9 rue de la Liberté à Grenoble, moyennant le prix de cinq millions de francs (environ 152 500 € actuels).

Le 6 mai 1951, le Conseil municipal délibère à l’unanimité que la Villa Marguerite sera vendue à la Ville de Romans au prix de six millions de francs sous réserve de la signature d’un bail de cinquante ans au profit de la MJC Féminine.

En mai 1974, alors que la villa était depuis longtemps inoccupée, il est décidé d’entreprendre des travaux d’aménagement pour y installer l’Office municipal des Sports, la Persévérante Sportive, l’Entente athlétique romanaise et péageoise, le Rugby Club et bien d’autres sociétés sportives locales.

Depuis 2007, la Villa Marguerite est la propriété d’Alain Manoukian.

Le 1er avril 2014, cette magnifique bâtisse commence une nouvelle vie grâce à un concept très innovant de M. et Mme Le Bozec :

– au rez-de-chaussée, ils y installent un restaurant proposant une cuisine faite maison, un bar à cocktails proposant également une sélection de vins au verre et un salon de thé pour un plaisir gourmand à toute heure de la journée,

– aux étages, ils proposent des locations de salons privés et salles de réunion à la demi-journée ou à la journée, des locations de bureaux ou bureaux partagés à la journée, à la semaine ou au mois, l’organisation de séminaires, repas d’affaires, repas d’entreprises, événements, etc. Il est même possible de privatiser complètement la villa pour des événements “corporate”.

Autant dire que la “Villa Margot” sera continuellement vivante et animée !

Plus de renseignements : www.lavillamargot.fr

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère – Etat civil – 17 S 32, Villa Marguerite, Acquisition par la MJC puis par la ville de Romans, 1947-1951 – 17 S 205, Photographies, Villa Marguerite, MJC Robert Martin, bâtiments, salles, sans date – Tanneries Roux, l’âme des peaux depuis 1803, Bruno Crozat et Sophie Lacour, Editions Des Tomes d’Histoires, 2004 – Le Dauphiné Libéré, 19 mai 1974.

Publier un commentaire