La rue du Bout et la rue Portefer

La rue du Bout et la rue PorteferDans le quartier de la Pavigne, deux voies au nom curieux se font face : la rue du Bout et la rue Portefer.

Comme nous l’avons déjà vu avec d’autres noms de lieux, celui de la rue du Bout a perdu sa signification première en même temps que son orthographe a été modifiée. Elle s’appelait anciennement “rue du Bouc” parce qu’elle avait été créée sur l’emplacement du “Courtil du Bouc” dont il est question en l’an 1281 dans les archives de la ville. Ce nom très parlant nous apprend donc qu’il y avait, à cet endroit, un petit jardin attenant à une maison de paysan et, dans ce jardin, un bouc. Lieu suffisamment connu de nos ancêtres romanais pour qu’ils s’en servent de repère.

Quant à la rue Portefer, elle nous rappelle que Romans fut entourée de remparts depuis le XIIè siècle. La première clôture de la ville fut terminée en l’an 1164 et partait de la place Sabaton pour remonter l’actuelle côte des Cordeliers, tournait vers l’ouest pour longer l’actuelle place Jacquemart puis descendait vers le sud pour rejoindre l’Isère qui formait un rempart naturel. Cette muraille était percée de portes et c’est au niveau de l’actuelle rue Portefer que l’on trouvait la “porte de Fer”.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/10/10/la-rue-du-bout-et-la-rue-portefer-le-bouc-et-la-porte-de-fer

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publié dans: Lieux, Moyen-Age

Publier un commentaire