La rue, l’école et le gymnase Pouchelon

La rue, l'école et le gymnase PouchelonPorté par une rue, une école primaire et un gymnase, son nom fait partie du langage courant des romanais.

Né à Romans, le 25 octobre 1770, d’Étienne Pouchelon et de Madeleine Fayolle, Étienne François Raymond Pouchelon se préparait à être notaire, comme son père, quand il s’engagea dans un bataillon de volontaires de la Drôme, où il fut élu sergent-major, le 12 octobre 1791, et avec lequel il fit campagne à l’armée des Alpes.

Devenu quartier-maître trésorier d’une compagnie de canonniers volontaires, le 29 juin 1793, il passa, le 19 janvier suivant, dans la 118è demi-brigade, faisant alors partie de l’armée d’Italie puis de l’expédition d’Égypte où il assista à la prise de Malte et d’Alexandrie, à la bataille des Pyramides et au siège de Saint-Jean-d’Acre.

Blessé d’un coup de feu, le 30 mars 1798, sa conduite devant Alexandrie lui fit donner le grade de chef de bataillon, le 28 mars 1800. Après de nombreuses autres campagnes militaires, il devint général de brigade et obtint le commandement du département de la Drôme, le 6 décembre 1830.

Il mourut à Romans, le 3 septembre de l’année suivante.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/01/03/pouchelon-une-vie-de-militaire

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire