Par 20 décembre 2014 0 Commentaire Lire →

La rue Mathieu de la Drôme

La rue Mathieu de la DrômeBien connue des amatrices et amateurs de lèche-vitrine, la rue Mathieu de la Drôme porte le nom d’un romanais d’adoption qui eut une vie mouvementée.

Philippe-Antoine Mathieu, dit Mathieu de la Drôme, est né à Saint-Christophe-le-Laris, le 7 juin 1808. Après avoir fait ses études au petit séminaire de Valence, il anima des séances littéraires et scientifiques à Lyon puis inventa une méthode de lecture et d’écriture simultanées.

Homme de gauche, il siégea sur les bancs de l’Assemblée constituante après la révolution de 1848, dans le groupe politique “la Montagne”, et c’est là qu’il gagna son surnom de “Mathieu de la Drôme”.

Arrêté lors du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851, il fut expulsé du territoire français et s’exila en Belgique jusqu’en 1859. Rentré en France, il ne s’occupa plus que de travaux scientifiques et inventa un système de prévision météorologique totalement contesté par les savants de l’époque.

Il est mort à Romans, le 16 mars 1865, et l’on peut voir sa tombe juste en face de l’entrée du cimetière, rue Saint-Romain.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publier un commentaire