La rue Premier

La rue PremierPartant du rond-point en bas de la côte des Masses, la rue Premier nous rappelle qu’une marque d’absinthe très réputée est née à Romans.

En 1829, François Premier, né en 1809 à Saint-Nazaire-en-Royans, apprend à faire des liqueurs à Grenoble et s’établit confiseur-liquoriste sous le nom de “Premier Aîné”, place Fontaine Couverte, à Romans, puis rue Saint-Nicolas (dans les locaux actuels de l’association Romans International).

En 1836, naît son fils Louis Philippe à qui l’on doit la création de la marque “Premier Fils”.

En 1886, une grande usine est construite dans le quartier de Germançon, en contrebas de l’actuel lycée Saint-Maurice qui était alors la résidence de la famille Premier.

En 1915, l’absinthe est interdite en France et l’usine ferme ses portes. Les descendants de la famille Premier-Henry fabriqueront du pastis pendant quelques années. En 1988, l’absinthe est de nouveau autorisée en France mais uniquement sous l’appellation “spiritueux à base de plantes d’absinthe”. La dénomination “absinthe” est à nouveau autorisée depuis le 17 mai 2011.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/06/20/rue-premier-la-fee-verte

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publié dans: 19è siècle, 20è siècle, Lieux

Publier un commentaire