La rue Port Rivail

La rue Port RivailSur la rue Pêcherie, en face de la place du Puits du Cheval, se trouve une petite rue appelée “Port Rivail”, plus anciennement “Port Rostaing”.

Elle doit son nom à François Rivail, capitaine et châtelain royal de Peyrins, qui avait une demeure dans le voisinage. Sa fille, Suzanne, épousa le 1er mars 1742 en l’église Saint-Barnard, le comte Charles-Benoît de Guibert de Montauban, capitaine au Régiment d’infanterie d’Auvergne et gouverneur des Invalides, à Paris.

Mais la rue Port Rivail nous rappelle aussi qu’avant la construction des quais de l’Isère, la ville de Romans descendait au bord de la rivière qui était le principal moyen de transport des matériaux et marchandises. Sur le plan cadastral de 1821, on dénombre douze ports sur toute la longueur des quais actuels.

D’autres rues de Romans portent encore le nom d’un ancien port mais de toutes celles-ci, la rue Port Rivail est remarquable car c’est la seule où l’on peut encore clairement voir comment la ville descendait à l’Isère avant que les quais ne soient construits.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/03/14/quand-romans-avait-douze-ports

Sources : Archives municipales de Romans-sur-Isère.

Publié dans: 18è siècle, 19è siècle, Lieux

Publier un commentaire