Par 5 décembre 2015 0 Commentaire Lire →

La rue de l’Infirmerie

La rue de l'InfirmeriePerpendiculaire au quai Chopin et à la rue Saint-Nicolas, cette rue rappelle l’ancien hôpital de Rebatte qu’elle limitait à l’ouest.

Didier Villars dit Rebatte, fils d’un cultivateur de la Pavigne, marchand drapier, consul et courrier de la ville de Romans, utilisa sa fortune dans des œuvres de bienfaisance et notamment, dans la fondation de l’hôpital de Notre-Dame de Pailherey, en 1421.

Situé entre la rue de l’Infirmerie, l’église Saint-Nicolas et les bords de l’Isère, cet hôpital qu’on appelait communément “de Rebatte” fut consacré pour recevoir “les pauvres de Jésus-Christ, les malades, les pèlerins et autres personnes misérables.”

On ne sait rien de plus sur Didier Villars sinon qu’il mourut peu avant 1459, date à laquelle Jacques Villars, probablement son neveu, le remplaça dans la charge de l’hôpital. En 1649, les seize pauvres qui étaient encore abrités dans l’hôpital furent transférés à l’hôpital de la Charité, dans le quartier de la Presle.

Et en 1727, l’hôpital de Rebatte fut démoli et fit place à la caserne Servan, elle-même aujourd’hui remplacée par l’immeuble Valdemosa.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2015/12/05/la-rue-de-l-infirmerie-un-hopital-pour-les-personnes-miserables

Publier un commentaire