L’escalier Josaphat

L'escalier JosaphatChaque année, à Romans, le chemin de croix du Vendredi saint, que l’on appelle Grand Voyage, attire près d’un millier de personnes, majoritairement croyants mais aussi par respect de la tradition ou par simple curiosité.

A l’approche de cet événement, intéressons-nous à l’escalier Josaphat qui relie la rue Pêcherie à la place de la Presle.

En 1516, un riche marchand romanais du nom de Romanet Boffin fonde un chemin de croix à Romans et érige plusieurs chapelles dans les rues de la ville. Tout à fait naturellement, les romanais dénomment alors plusieurs lieux en référence aux stations du chemin de croix ou à la ville de Jérusalem.

C’est ainsi que l’escalier Josaphat tire son nom de la vallée située à l’est de Jérusalem, à proximité du mont des Oliviers, et traversée par le Cédron, cours d’eau représenté à Romans par le torrent de la Savasse aujourd’hui recouvert.

Le mont des Oliviers a lui-même donné son nom à la côte Montolivet, au pied de la côte des Chapeliers. On y trouve les stations appelées “Le mont des Oliviers” et “La prière de Jésus au jardin des oliviers”.

Cet article de Romans Historique est paru dans le Dauphiné Libéré : www.ledauphine.com/drome/2016/03/19/l-escalier-josaphat-la-passion-du-christ

Publié dans: Lieux, Religion, Renaissance

Publier un commentaire